Papotage #9 : Il était une fois, ces auteurs à l’image qui me déçoit

papotage-auteur-communication

Il y a quelques jours, j’ai posé une question sur un coup de tête sur Twitter et cette question a rapidement soulevé de nombreux avis et des relais par des auteurs de renom (je suis moi-même la première étonnée!). Etant donné qu’il est très difficile de s’exprimer sur Twitter, surtout sur des sujets sensibles, pour lesquels le nombre limité des caractères des tweets peut facilement et rapidement déformer les propos que l’on voulait exprimer, j’ai décidé d’utiliser mon petit blog pour revenir sur cette question qui mérite bien un petit article papotage.

D’abord, revenons sur cette fameuse question qui était : « Avez-vous déjà arrêté de lire/suivre un auteur parce qu’il vous avait déçu dans sa manière d’être, dans son comportement, que ce soit sur les réseaux ou dans la réalité ? » Evidemment, tous les avis sont dans la nature. D’aucuns expriment que ce n’est pas parce qu’un auteur qu’ils aiment est invivable qu’ils vont arrêter de lire ses livres, ils ne lisent pas pour se faire des potes, mais pour découvrir des textes. D’autres, plus nombreux, affirment qu’effectivement, ils ont déjà arrêtés de lire les romans d’un auteur à cause d’une rencontre qui s’était mal passée, ou à cause d’une communication trop engagée sur les réseaux sociaux.

Moi, pour être honnête, j’ai en effet arrêté de lire certains auteurs parce que je n’étais pas en accord avec leur manière de pratiquer leur communication. J’estime qu’il existe trop de romans, trop d’auteurs, trop de textes à découvrir pour s’arrêter sur des auteurs qui finalement, selon moi, ne méritent pas que je m’y arrête. Je préfère laisser sa chance à un auteur qui prend le temps de me remercier dans un de mes tweets, qu’à un auteur qui ignore la plupart des blogueurs depuis ses débuts. Naaan, je ne suis pas rancunière (haha !). Ce n’est ici qu’un exemple des différents éléments qui peuvent nous décevoir lorsqu’on a affaire à un auteur qui nous déçoit. Je sais évidemment que tous les auteurs n’ont pas le temps de s’attarder sur chaque tweet. Mais je sais également que je ne lirai pas des auteurs avec lesquels je ne suis pas en phase.

Selon moi, toujours, il est tellement facile d’entrer en contact avec les auteurs actuellement, mais il est également tellement facile de casser ce mythe et cette image magique qui peut les entourer. J’adore pouvoir me dire qu’un auteur peut lire ce que je dis à propos de son livre dans un tweet dans lequel je le tague. Toutefois, l’inverse se produit aussi et les auteurs ont de plus en plus de facilité à faire entendre leur voix et leurs pensées à leur lectorat. Cet aspect est risqué. J’ai remarqué dans les nombreux commentaires qui sont revenus suite à mon tweet que c’était là un élément qui amenait les lecteurs à arrêter de lire un auteur, que ce soit à cause d’actes sanctionnés par la justice, à cause de positions qui vont à l’encontre de certaines populations, ou à cause de certains propos choquants.

Personnellement, j’ai énormément de mal à dissocier un auteur de l’œuvre qu’il écrit. Si certaines personnes arrivent à lire un livre d’un auteur avec lequel elles ne sont pas en accord, très bien. Seulement moi, je n’y arrive pas. Il y a trop de liens entre un auteur et son ouvrage que je ne peux pas faire la différence, la part des choses, entre les deux.

C’est pourquoi oui, il m’est arrivé d’arrêter de lire ou de ne simplement pas commencer à lire des auteurs parce que je n’appréciais pas leur communication sur les réseaux, parce que je les voyais trop partout, parce qu’ils ignoraient constamment les blogueurs, sauf quand un tweet n’allait pas dans leur sens. Après, j’ai aussi commencé à suivre des auteurs parce que j’aimais beaucoup leur communication. Je pense à Baptiste Beaulieu par exemple, que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire, mais que j’espère bien découvrir un jour !

Je ne sais pas si j’ai tort ou raison de pousser certains auteurs dehors de la sorte. Il n’en reste que je ne saurais simplement pas continuer à découvrir des auteurs que je n’ai pas envie de lire. Je suis persuadée que cela me gâcherait ma lecture, tout juste parce que je n’arrive pas à dissocier un auteur et son livre. Un livre est trop personnel pour simplement dire : « c’est bon, il suffit de passer outre et de lire, on n’est pas là pour se faire un bon pote ». Non, c’est certain, mais j’ai besoin d’avoir de l’affection pour l’auteur que je lis. Simplement.


J’espère que ce petit article papotage vous aura plu !
N’hésitez pas à me laisser votre avis en commentaire, je suis curieuse de le connaître.

Belle journée à tous ♥

Publicités

Papotage #8 : il était une fois, mon arrivée sur la blogosphère

papotage-mon-arrivee-sur-la-blogosphere

Voilà plusieurs jours que j’ai envie d’écrire un article « Papotage », mais trouver une thématique à aborder a été tellement difficile que j’ai fini par tricher (un peu). Je me suis rendue sur le blog de La tête dans les livres qui propose un genre de rendez-vous similaire toutes les 2 semaines, le dimanche. Je trouve ses articles toujours très intéressants. J’ai donc été farfouiller dans ses anciennes thématiques et je me suis posée sur : « Pourquoi j’ai commencé mon blog ? »

Une question bien simple et pourtant tellement complexe à la fois ! En vérité, au départ, j’avais envie d’aborder le sujet dans l’autre sens, pourquoi ne pas commencer un blog littéraire, mais finalement, j’ai préféré rester centrée sur mon propre avis et ma propre expérience.

Certains d’entre vous seraient tout à fait en droit de se demander, « mais pourquoi tient-elle encore son blog alors qu’elle y met les pieds une fois tous les lustres ? » Votre question serait tout à fait légitime, et certains savent également que je me suis déjà posé cette question de multiples fois ! La vérité c’est que le garder me donne comme une certaine force. Vous voyez ? Comme s’il arrivait à surmonter toutes les épreuves (et waouh, Dieu sait qu’il y en a eu ces dernières années). Et malgré tout cela, bébé blog tient le coup ! Et vous savez quoi ? Cela me rend fière !

Car oui, j’ai peu de temps à lui consacrer, c’est le cas depuis des mois, et ça ne changera certainement pas. Mais j’ai arrêté depuis quelques temps de me comparer aux personnes qui arrivent à bloguer pratiquement jour et nuit. Simplement parce que moi, je n’y arrive pas, ou parce que je ne peux simplement pas me le permettre.

J’ai commencé mon blog à une période où j’avais beaucoup de temps à consacrer à la littérature, j’étais en année de passerelle pour l’université, j’avais des cours de base à repasser et très peu d’heures par semaine. A ce moment-là, j’ai découvert Cameron dans Jeu de patience et c’est comme si j’avais besoin de parler du meilleur petit ami du monde à tous ceux (et surtout celles) qui seraient susceptibles de faire sa connaissance, ou de l’avoir déjà fait ! Je pouvais en parler avec mes amies, mais j’avais l’impression que je n’arriverais jamais pleinement à exprimer ce que je ressentais avec elles. J’avais besoin de gens qui me comprennent. Voilà pourquoi j’ai ouvert mon blog. Pas pour la gloire ou pour recevoir des livres (je n’étais même pas au courant que c’était possible en commençant, c’est dire si j’étais et suis toujours une blogueuse amatrice en carton). Mais simplement pour échanger avec des personnes aussi passionnées que moi par la lecture !

Au moment où j’ai commencé, voilà bientôt 3 ans déjà, tout était tellement plus simple. C’est l’impression que j’en ai en tout cas. Tout était plus simple dans ma vie déjà, mais tout était plus facile sur la blogosphère. Chacun échangeait avec bienveillance et amour de la lecture. Des papillons colorés voletaient au-dessus de nos ordinateurs et nous étions tous tellement heureux. Ceci est une blague bien sûr. Ou presque. Tout s’est accéléré en quelques mois, le blogueur littéraire est devenu comme indispensable aux maisons d’édition, comme s’il était devenu un métier en lui-même.

Je n’étais pas prête pour cette accélération. La preuve, je continue à faire mes petits articles, mes petites lectures, mes petits papotages dans mon coin. Et vous savez quoi ? Je ne me sens pas mal pour autant ! Je me sens même beaucoup mieux maintenant, quand j’arrête de me tracasser et de remettre constamment en question ma manière de bloguer ! Parce que je pense que finalement, il existe autant de manières de bloguer qu’il existe de blogueurs ! J’aime me rappeler de temps à autres pourquoi j’ai commencé, pour mon amour de la lecture, de Cam et des autres futurs personnages que j’allais découvrir grâce à mes trouvailles sur d’autres blogs ! Voilà pourquoi, et simplement pour cela.


J’espère que ce petit article vous aura plu !
J’aurais pu tourner en rond encore longtemps, mais je pense que l’essentiel est dit ♥

Belle semaine à tous !

Papotage #7 : Il était une fois, mon rapport à la lecture

rapport-a-la-lecture

Voilà longtemps que j’ai eu envie d’écrire un article sur mon propre rapport à la lecture. Parce que, bien que le blog a fêté ses deux années, je suis amoureuse des livres depuis bien plus longtemps que cela. Je dirais que cette passion est celle qui est présente dans ma vie depuis le plus longtemps.

Aussi loin que je me souvienne, je me vois avec un exemplaire de Martine entre les mains. Alors oui, j’ai dû lire d’autres livres imagés en maternelle, mais c’est avec Martine que je me rappelle avoir commencé la lecture. Si je ferme les yeux et que j’y pense, je revois les magnifiques dessins et les histoires tellement tendres de ces livres. J’adorais découvrir ses aventures toujours aussi passionnantes !

Puis, est arrivé ma première visite à la bibliothèque du village à côté du mien. Quand je pense que les élèves y vont maintenant chaque année en visite, je n’ai pas eu l’occasion de vivre ce moment à mon époque. C’est avec mon papa que j’ai poussé la porte la première fois. J’entends encore les explications de la bibliothécaire à propos des différentes étiquettes de couleurs sur les livres. J’en avais déjà parlé une fois, mais le premier livre avec lequel je suis ressortie de cet endroit est Charlie est la chocolaterie de Roald Dahl. Je n’avais aucune idée que le livre allait être adapté en film, il l’a été quelques mois à peine après ma lecture. Je ne sais pas vous dire combien de livres j’ai emprunté depuis ce jour-là, mais il doit y en avoir un certain nombre (certains deux fois, même !)

J’avais parfois peu de temps pour lire pendant l’année scolaire mais dès que les vacances arrivaient, je commandais des piles de livres aux bibliothécaires qui visaient toujours dans le mile. C’est grâce à elle que j’ai découvert Sophie Kinsella, par exemple. J’ai facilement dû emprunter tous les romans chick-lit des environs ! J’ai même fait lire toute la série de L’accro du shopping à mon papa qui a adoré !

C’est encore une fois ma bibliothécaire qui m’a proposé de découvrir Nicholas Sparks. C’est grâce à elle (et un peu à cause) que j’ai parfois pleuré toutes les larmes de mon corps. Seigneur, qu’est-ce que j’ai vécu toutes ces histoires que j’ai lues ! La dernière chanson est et restera un de mes romans préférés.

Quelques étés plus tard, j’ai commencé à fouiner sur les sites des éditeurs pour trouver de quoi lire (aucune idée si les blogs littéraires existaient déjà, en tout cas, je ne les connaissais pas). Et je suis tombée sur la série Quatre saisons de fiançailles de Nora Roberts. Je l’ai commandé à ma chère bibliothèque (elle l’avait même acheté pour moi !). En attendant que celle-là arrive à bon port, j’ai décidé d’en lire une autre présente là-bas. Du coup, j’ai emprunté le premier tome du Cycle des sept. J’ai encore des frissons rien que d’en parler. J’ai pratiquement fini ce roman en une nuit. J’ai été incapable de m’arrêter tellement j’ai été prise dans cette histoire. Et quelle horreur quand je me suis rendu compte que je n’avais pas emprunté les suites. Oui, ma bibliothèque ouvre 2 jours par semaine. J’étais dans un état. Bref, j’ai attendu avec une impatience monstre que la bibliothèque ouvre, j’ai prié sur le chemin que personne n’ait commandé les suites durant les quelques jours d’attente. Mais elles étaient bien là. Il m’a fallu seulement quelques heures pour les dévorer ! Qu’est-ce que j’ai aimé cette trilogie !

Nicholas Sparks et Nora Roberts sont deux auteurs qui ont, sans aucun doute, forgé la romantique que je suis. J’ai pratiquement lu toutes les trilogies de Nora Roberts et tous les Nicholas Sparks (je ne suis pas à jour avec ses dernières sorties, j’avoue !)

thought-catalog-214785.jpg

Pour être honnête, je suis le genre de fille que les camarades de classe adorent détester parce qu’elle est super contente à l’annonce des livres qui vont être lus pendant l’année scolaire. Je me rappelle, comme si c’était hier, le sentiment tout particulier qui m’a envahie quand j’ai commencé à lire La nuit des temps de Barjavel ! J’en ai encore des frissons ! Alors que tout le monde pestait de devoir lire cette brique, moi, je ne pouvais plus m’arrêter. Ce livre reste un des romans qui m’a le plus marquée ! Le sentiment serait peut-être tout différent aujourd’hui. En tout cas, j’ai très peur de le relire parce que ça fait plus de 10 ans et que je crains vraiment de casser cette magie particulière qui encadre ce roman pour moi !

Plus tard, j’ai également eu une phase Maxime Chattam. Je me vois encore me rendre en stage avec ses briques dans mon sac et dévorer ses livres pendant la pause de midi ! Pas très sociable, la fille. Mais difficile de rivaliser avec le suspens de Maxime Chattam, soyons honnêtes !

Puis, j’ai découvert le monde de la blogosphère. C’était il y a trois ans, je ne sais plus vous dire quel blog j’ai visité en premier, mais je me rappelle y avoir entendu parler de New Adult. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à en dévorer à la pelle. Quelques semaines plus tard, j’allais en librairie et j’achetais Jeu de patience. Dois-je vraiment encore vous raconter tout mon amour pour Cam ? Quoi qu’il en soit, toutes ces lectures romantiques m’ont donné envie, moi aussi, de partager mes avis sur ces romans. Du coup, j’ai décidé de sauter le pas en juin 2015. Depuis, j’ai varié mes lectures au gré de mes pérégrinations sur la blogosphère. J’ai ainsi découvert des romans de toutes sortes que je n’aurais certainement jamais découvert sans mon inscription !

Bien des années après ces premiers romans que j’ai découverts, je suis toujours autant amoureuse de la littérature et des livres. J’aime découvrir d’autres genres, d’autres auteurs, d’autres styles. C’est grâce à tous ces romans très différents que je suis devenue la lectrice que je suis aujourd’hui ! Et j’ai hâte de continuer, encore et encore, à forger mon caractère de lectrice (ça existe ça ?)


J’espère que ce petit article vous aura plu !

N’hésitez pas à me raconter vous aussi quels sont ces romans qui vous ont touchés depuis que vous avez commencé à lire ♥

Tag PKJ – Adieu 2017

tag-adieu-2017

Je sais, ça fait un lustre que j’aurais dû publier cet article. Je suis sûrement la dernière à le faire. Mais soit ! Il était pratiquement prêt dans mes brouillons, vous savez comme j’ai été peu assidue ces dernières semaines. Voici donc un dernier retour livresque sur mon année 2017 !


1) Vos trois meilleures lectures de l’année.

Le choix se restreint de plus en plus. Dans mon blogging rewind, c’était 5 livres. Ici 3. Le choix est vraiment cornélien parce que j’ai fait de très chouettes lectures cette année mais je dirais, pour varier de mon dernier article :

Vous n’aurez pas ma haine de Antoine Leiris
Play on de Samantha Young
Sous influence (Sexy Lawyers #2) de Emma Chase

2) Vos trois plus grandes déceptions.

Fangirl de Rainbow Rowell
Le défi de Emma Hart
Tinder Surprise de Ana Ker

3) Le meilleur roman PKJ lu cette année.

Cinder de Marissa Meyer à égalité avec Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir

4) Le livre que vous attendiez le plus en 2017.

Le nouveau roman de Alia Cardyn, Le choix d’une vie.

5) La meilleure suite.

Onyx (Lux #2) de Jennifer L. Armentrout. Je suis très en retard, mais j’avance !

6) Le premier livre lu en 2017.

Surprise au bout du fil de Elle Casey

7) Le dernier livre lu en 2017.

Les coeurs brisés ont la main verte de Abbi Waxman

8) Le livre dont vous avez le plus entendu parler (lu ou non).

Certainement le livre de Nine Gorman, Le pacte d’Emma. Comment ne pas en entendre parler ? Et je ne l’ai pas lu. Vous me connaissez peut-être, je n’aime pas faire comme tout le monde !

9) La maison d’édition la plus lue.

Je dirais Harlequin.

10) Un roman qui vous a particulièrement ému.

Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven à égalité avec Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys !

11) Un roman que vous avez beaucoup conseillé.

En fin d’année, j’aurais dit La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan. Tout au long de l’année, je dirais Petits secrets, grands mensonges (Big Little Lies) de Liane Moriarty !

12) Votre « auteur de l’année ».

Je suis tellement fière de Nina Frey qui nous a d’abord proposé son roman, Ce qui nous oppose, en auto-édition et qui a ensuite été approchée par une maison d’édition et qui sera bientôt disponible dans une nouvelle version.

13) Votre meilleur souvenir lié aux livres.

Sans aucun doute ma participation en tant que bénévole à la foire du livre de Bruxelles !

14) Le livre avec la plus belle couverture.

Miss Cyclone de Laurence Peyrin

15) Le livre que vous attendez le plus en 2018.

Le tome 6 de Wait for You de JLA !


 

Top 5 – Ces livres romantiques que j’aime d’amour

Ces livres qui sont tout de rose vêtus (1)

Serait-ce une surprise pour vous si je vous annonce qu’aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin ? J’en doute ! Bien que je ne l’aie jamais fêté et que je ne sais trop vous dire quand je la fêterai un jour et bien que j’aie l’impression d’avoir vu toutes les pires figures des hommes ces derniers mois, je reste une véritable romantique. C’est à se demander comment c’est encore possible. Mais soit !

Du coup, le 14 février reste le jour des amoureux, grand bien leur fasse, soyez tous heureux ! Moi, je profite de ce jour pour vous présenter les lectures romantiques que j’adore à la folie ! Comme je n’avais pas eu l’occasion de faire le Top 5 avec les amis il y a quelques semaines, j’ai décidé de le sortir aujourd’hui, même si le mois de la romance a déjà bien commencé (désolée Ludo…)

Ces livres romantiques que j’aime d’amour


Jeu de patience – JLA. Prévisible, oh combien prévisible. I know it ! Mais comment pourrais-je écrire un article sur la romance sans évoquer précisément cette merveilleuse histoire qui m’a fait entrer dans le New Adult il y a plus de 4 ans maintenant ! Cameron Hamilton reste et restera l’homme de ma vie et cette histoire, bien que très simple, restera une des plus belles et romantiques que j’aie jamais lue ! Je suis amoureuse. Ma Chronique

Quatre saisons de fiançailles – Nora Roberts. Je sais, je vous l’ai déjà ressorti plusieurs fois celui-ci, mais je l’adore ! Je me rappelle encore dévorer cette série en été, au soleil ! Il était question de 4 amies qui fondent une agence d’organisation de mariages (un de mes boulots de rêve il fût un temps !). Tout y est romantique à souhait !

Avant toi – Jojo Moyes. Comment ne pas évoquer cette histoire tellement belle, tellement émouvante et tellement déchirante à la fois ?

Chemins croisés (The longest ride) – Nicholas Sparks. Faire un top 5 des livres romantiques et ne pas évoquer Nicholas Sparks est impossible pour moi. C’est lui et Nora Roberts qui m’ont donné le goût de la romance il y a disons… 10 ans (le temps passe !) J’ai voulu être originale pour une fois et je vous en propose un autre que mon célèbre « La dernière chanson » que j’ai aimé d’amour à la folie ! J’avais lu Chemins croisés en VO et j’en garde un bon souvenir !

Longtemps, j’ai rêvé d’elle – Thierry Cohen. Voilà un livre qui plaira aussi bien aux amoureux de romances qu’aux amoureux des livres. Vous connaissez mon amour pour cet auteur ! Ce roman est certainement mon préféré ! Ma Chronique


Découvrez aussi la sélection de Laura et de Ludo

J’espère que cette petite sélection vous aura plu ! J’espère que vous passerez une belle journée avec votre amoureux ou votre amoureuse et si vous n’en avez pas, une belle journée de lecture (ou de boulot et puis de lecture ♥

Here I am, this is me… #bye2017

Blabla

En cette fin d’année 2017, il me vient l’envie de faire le point sur toutes ces révolutions et tous ces changements qui ont eu lieu durant ces 52 semaines. Cet article sera très personnel, ce que je n’avais pas véritablement fait depuis cet article. J’avais besoin d’écrire depuis des jours, besoin d’externaliser ces sentiments multiples qui m’ont traversée cette année. Bref, ce sera personnel, peut-être un peu ennuyeux, libre à vous de partir dès l’instant.

A l’heure où j’écris cet article, il y a un an jour pour jour, j’étais au plus bas. Vous ne l’aviez peut-être pas remarqué à l’époque car j’ai essayé de rester discrète sur ce fait. Mais j’avais rarement été aussi mal en point de toute ma petite vie. Un garçon m’avait retourné le cœur, c’était ma faute, j’aurais dû faire davantage attention à moi. On ne s’était rien promis. Pourtant, il me semblait que le respect était quelque chose qu’on ne devait jamais promettre, peu importe le type de relation dans laquelle on s’engage. Finalement, je me suis trompée. Cette déception a duré des mois et a été méchamment accentuée par un médicament qui ne faisait que m’enfoncer encore dans l’abîme. Ma pilule. Il y a un an, ma pilule était clairement en train de me détruire. C’est pourquoi juste après la nouvelle année, je me suis retrouvée aux urgences, incapable de réviser comme j’étais censée le faire chez moi.

Bref, je me rends compte que j’ai commencé 2017 au plus bas et que finalement, au fil des mois, j’ai réussi à redevenir qui j’étais, à éliminer cette pilule de mon corps qui jouait tellement sur mon moral et qui m’a presque fait perdre ma meilleure amie tellement j’étais devenue quelqu’un d’autre à cause de ces hormones !

Ensuite, j’ai essayé de prendre en main mon mémoire. Vous savez à quel point cette période a été intense, stressante et parfois même désespérante pour moi. J’étais seule à bord, je me suis rapidement rendu compte que mon promoteur ne serait pas impliqué dans mon projet et que toutes les décisions m’incomberaient. Au fil du temps, j’ai réussi à construire ce que j’avais envie de faire. Ca a été difficile, je ne vous le cache pas. Rajoutez à cette activité, un job étudiant, plusieurs cours et travaux de groupe, des articles pour Lettres Numériques, plus un autre boulot pendant l’été et vous aurez un condensé de la grande moitié de mon année. Au final, quand je fais le point, je me rends compte qu’excepté travailler mes cours, bosser et écrire mon mémoire ou des articles, je n’ai pas fait grand-chose. Mais, il fallait en passer par-là pour être diplômée et finalement, le 1er septembre, après des semaines de stress et de doute, j’ai défendu mon mémoire (sans mon promoteur) et je l’ai réussi. Le jury m’a félicitée pour mon implication. Ils ont senti que j’avais pris ce projet très à cœur et leur note a été délivrée en conséquence. Comme quoi, rien n’est impossible. C’est certainement la citation de mon année. Rien n’est impossible. Dès qu’on se donne les moyens, rien ne peut nous résister.

Puis, après des mois intenses et 8 jours de vacances bien mérités, octobre est arrivé. Et là, toute la prise de confiance des derniers mois a littéralement explosé contre un mur. Il me fallait trouver du boulot et les refus se sont accumulés. Pendant plusieurs semaines, je me suis sentie nulle, sans savoir ce que je voulais vraiment dans la vie et incapable d’accomplir quelque chose après 6 années d’études à me donner à fond. Difficile d’assumer ce sentiment face à des amies qui réussissent toutes ce qu’elles entreprennent. Difficile de se sentir au niveau. Ensuite, décembre est arrivé. Un voyage à Paris, un entretien, un feeling qui passe bien et finalement, quelques jours plus tard, une réponse positive à un emploi. 2018 commencera dans un autre pays pour moi. Pleins de changements en vue, enfin du boulot, enfin me bouger les fesses et ne plus ruminer chez moi, enfin voir du monde, un autre monde, enfin faire quelque chose après ces longues années d’étude !

roman-bozhko-251947

Photo by Roman Bozhko on Unsplash

Comme quoi, cette année a vraiment été un mélange de hauts et de bas constants ! Ce que j’en retiens, c’est que tout est possible ! J’en suis la preuve vivante. Il suffit de se donner les moyens d’y arriver. Sincèrement, je n’étais pas la fille sur qui on aurait pu parier à mon arrivée dans le master. Je n’avais jamais vu un algorithme de ma vie et jamais essayé de comprendre le principe d’une base de données. Finalement, j’ai réussi à terminer ce master, et ce, plutôt bien ! Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres !

J’avais un métier rêvé dans ma tête mais qui ne me semblait jamais atteignable. Je voulais toucher des doigts l’édition, je postulais dans des maisons en me disant que je ne serais jamais prise étant donné mon parcours qui ne me destinait pas directement à ce secteur. Et finalement, me voilà à commencer un travail dans ce monde que je chéris tant !

Il y a un an, je me sentais au plus mal et n’étais même pas sure de réussir ma session d’examens tellement j’étais incapable de me concentrer à cause de cette fichue pilule. Alors il y a un an, je ne me destinais pas du tout à réaliser les choses que j’ai faites et que je vais encore faire cette année.

Aujourd’hui, je vous écris cet article avec encore ce sentiment d’avoir raté des choses, de ne pas avoir donné autant que j’aurais dû ou pu, que j’aurais pu encore  faire mieux ou plus. La route est encore longue pour que j’arrive à être fière de moi. Vous allez me dire : « Iris, t’exagères », mais c’est vrai. Mais je me promets de travailler sur ce point pendant cette année qui s’offre à moi et enfin réussir à accepter que oui, je peux faire de grandes choses.

Je n’ai pas écrit cet article pour me jeter des fleurs, aucunement. Si vous avez lu tous les mots, vous comprendrez que je me jette très rarement des fleurs. Mais j’ai voulu faire part de mon expérience, vous montrer que même si parfois, les éléments sont contre vous, que le sort semble s’acharner, tout peut changer. Les plus belles satisfactions naissent des épreuves. J’en suis maintenant persuadée. Alors ne vous laisser pas détruire par quelqu’un ou quelque chose qui vous empêche d’avancer. N’ayez pas peur de prendre des risques et lancez-vous ! Vous êtes la seule personne sur qui vous pouvez compter. Faites tout ce que vous voulez, mais faites-le pour vous ! Oui, je parle de manière très égoïste, mais il faut parfois être égoïste et pensez à vivre pour soi, surtout lors des prises de décision importantes. Mais ce n’est que mon avis.

Sur ce, je vous souhaite un 2018 à la hauteur de vos espérances. J’espère que vous y  trouverez tout ce que vous cherchez et même plus encore ! Surtout, j’espère que vous serez heureux comme tout.


2017 Blogging Rewind

Rewind

Rappelez-vous, je vous avais proposé ce petit article l’année dernière. Je l’avais alors trouvé chez ma chère Harlow Queen ♥ J’ai pensé qu’il serait sympa de faire une petite conclusion à cette année 2017, qui a été pour le moins intense en émotion, en stress et en surprise. Je vous propose de conclure l’année bloguesque avec cet article. Un autre, plus personnel suivra également.


Quels sont vos 5 coups de cœur de l’année ?

Je dois dire que comparé à 2016, j’ai eu pas mal de coups de cœur cette année ! Oh Joie !

 

Le sel de nos larmes ♥
Le choix d’une vie ♥
Ce qui nous oppose ♥
Miss Cyclone ♥
Petits secrets, grands mensonges ♥


Quels sont vos 5 meilleurs souvenirs de bloggeur cette année ?

➊ Je me dois de souligner encore les nombreuses rencontres que j’ai faites sur la blogo ces derniers mois, dont certaines tiennent maintenant depuis plus de 2 ans ! Cette communauté m’apporte tellement, tellement !
➋ Avoir réussi à parler auto-édition, comme je le voulais l’année dernière. Je suis contente que mon mémoire serve un minimum à quelque chose. Je suis vraiment contente d’avoir pu divulguer un peu de ma science aux auteurs qui en ont besoin.
➌ Avoir pu participer, in extremis, au festival New Romances à Cannes avec ma meilleure amie (et apparaître le plus discrètement du monde sur la vidéo de trailer de l’année prochaine).
➍ Avoir pu organiser un petit concours pour vous remercier d’être là ! C’était pas grand chose, mais j’étais contente de le faire.
➎ Bon, ce n’est pas tellement lié au blog, mais je garde un super souvenir de ma participation comme bénévole à la Foire du Livre de Bruxelles ! Un grand moment livresque.


Quels sont les 5 sorties 2018 que vous anticipez le plus ?

Le même avantage que l’année dernière lié à la rédaction de cet article c’est que je prends enfin connaissance des futures sorties de l’année à venir. 

➊ Fire in you, le 6e tome de Wait for you de JLA, of course ! ♥
➋ Until it fades, le nouveau KA Tucker chez Hugo ♥
➌ Holding up the universe de Jennifer Niven ♥
➍ Les sorties poches de la série Coup de foudre à Manhattan de Sarah Morgan ♥
➎ Et la sortie de la suite en grand format ♥


Quels sont vos projets de blog pour 2018 ?

➊ Le garder en vie, déjà. Si vous me suivez sur les réseaux, vous aurez appris que j’ai décroché un job à Paris. Je commence début janvier ! Un grand changement, un nouveau pays, de nouveaux challenges. Bref, on verra si bébé blog survivra à tout cela !
➋ J’aimerais continuer à varier le contenu de mes articles, en refaire sur l’auto-édition mais aussi d’autres plus généraux.
➌ J’aimerais réussir à le garder en vie avec un article minimum par semaine.
➍ Je voudrais vraiment très fort changer le design, je commence vraiment à me lasser de celui-ci !
➎ Il faudrait aussi que je sois plus assidue dans mes visites sur les autres blogs ! Je ne le suis vraiment pas assez.

ian-schneider-108618

Photo by Ian Schneider on Unsplash


Résultat des courses de vos challenges ?

➊ Comme l’année dernière, je n’ai fait qu’un challenge cette année. Celui de Goodreads. Et contre toute attente, j’ai réussi à atteindre les 80 lectures cette année ! Challenge validé ! Ce qui était loin d’être gagné vu le boulot que j’ai eu ces derniers mois. Je lis moins que les autres années, mais je sélectionne davantage mes lectures suivant mon humeur, mes envies. Bref, je suis vraiment contente de mes lectures cette année ! Bon, je suis toujours contente de lire, mais 2017 a été riche en lecture au top !

Des futurs challenges en vue ?

➊ En 2018, je vais me refixer 80 lectures. C’est le néant total, je ne sais pas comment cette année va se dérouler (évidemment, personne ne le sait haha!) donc on verra bien ! A revoir à la baisse si besoin.
➋ Un vrai challenge pour moi est de garder mon compte Instagram actif ! Ca va être compliqué car je ne pourrai pas prendre mes livres à Paris, évidemment. Donc un vrai challenge, on verra ce qu’il advient !


Voilà ma conclusion à cette année riche en émotions ! 
J’espère que vous avez passé un très beau Noël avec vos proches ou même tout seul ♥
Je vous fais de gros bisous !

Top 5 – Ces livres qui font chanter Noël

Ces livres qui sont tout de rose vêtus

Bonjour à tous,

On se retrouve en ce vendredi pour un nouveau top 5 ! Rappelez-vous, le top 5 est un événement bimensuel, organisé par LauraHarlowLudo et moi-même lors duquel nous vous proposons 5 romans en lien avec un thème tiré au sort.

Aujourd’hui, nous avons décidé de fêter Noël avec des romans pleins de flocons de neige ! J’espère que ce petit top 5 vous donnera des idées de lecture pour cette saison !

TOP 5 – CES LIVRES QUI FONT CHANTER NOËL


La vie est belle après tout – Carmel Harrington. Un roman que j’ai lu en dehors de la période de Noël mais que j’ai vraiment beaucoup aimé !

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi – Juliette Bonte. Une histoire de Noël avec une héroïne qui pourrait être la cousine de Bridget Jones ! Un bonheur ce livre.

La douce caresse d’un vent d’hiver – Sarah Morgan. Bon, j’ai réussi à ne pas ressortir La danse hésitante, j’ai opté pour le dernier tome qui est tout aussi bon que le premier (si pas meilleur ?)

All I want for christmas – Emily Blaine. J’avais été très heureuse de ma lecture à l’époque. Bizarrement, quand j’y repense maintenant, mon avis a un peu changé. Cela tient plus de ce qui existe autour du roman, de l’auteure, que de l’histoire en elle-même. Bref.

Une nouvelle chance – Debbie Macomber. Je m’étais offert ce petit roman l’année dernière et j’en garde un souvenir tout choupinet !


J’espère que ce petit article vous aura plu !
Je vous souhaite déjà de joyeuses fêtes à tous ♥

Tag PKJ de Noël

tag-de-noel

Quand j’ai vu que Pochet Jeunesse ressortait un petit tag pour Noël, je me suis dit que c’était une belle occasion d’ouvrir la saison des articles de décembre (à suivre, une multitude d’articles résolutions dans les prochains jours) !


1) Citer un livre avec « Noël » dans le titre.

Noël sur la 5e Avenue de Sarah Morgan

noel-5e-avenue

2) Citer un livre qui se passe, au moins en partie, à Noël.

La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan (bon, je vais essayer de varier un peu mes auteurs !) Mon avis

3) Citer un livre que vous aimeriez offrir.

J’ai fait un petit article selon les personnes à qui je devrais offrir un livre. Je ne recommanderais pas la même lecture selon le profil.

4) Citer un livre que vous aimeriez qu’on vous offre.

J’aimerais beaucoup recevoir le roman lié à mon coup de coeur Le sel de nos larmes, à savoir, Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys !

5) Citer un livre dont les prénom et nom de l’auteur comprennent les lettres N,O,E et L.

Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout ♥

6) Citer un livre dont la couverture est aux couleurs de votre sapin (si vous n’avez pas de sapin, une couverture avec du rouge et du vert).

Bon, je n’ai pas de sapin (mouais, c’est plus trop Noël chez moi depuis 3 ans) donc voici une couverture rouge et verte – Sans plus attendre de Kristan Higgins

sans-plus-attendre

7) Citer un livre avec des étoiles sur la couverture.

La mécanique du coeur de Mathias Malzieu

CVT_Jack-et-la-mecanique-du-coeur-Album-jeunesse_7421

8) Citer un des livres que vous comptez lire à l’approche de Noël.

Par une nuit d’hiver de Nora Roberts

9) Citer un livre dont le titre commence par N et termine par L.

Notre année troubl(e) de Sarina Bowen (naaan c’est presque pas de la triche!)

the-ivy-years,-tome-1---notre-annee-trouble

10) Citer un livre où au moins une scène se passe sous la neige.

Mon chouchou La douce caresse d’un vent d’hiver de Sarah Morgan (sérieux, il est possible de ne pas citer cette auteure plusieurs fois dans ce tag ?)


 

Top 5 – Ces livres qui font ressortir l’artiste en vous

ces-livres-qui-artistique

Bonjour à tous,

On se retrouve en ce vendredi pour un nouveau top 5 ! Rappelez-vous, le top 5 est un événement bimensuel, organisé par LauraHarlowLudo et moi-même lors duquel nous vous proposons 5 romans en lien avec un thème tiré au sort.

Pour cette nouvelle sélection, nous avons laissé parler les artistes en nous pour vous proposer un top 5 artistique ! Personnellement, j’ai essayé de proposer des livres avec à chaque fois une forme différente d’art.

Top 5 – Ces livres qui font ressortir l’artiste en vous


L’infini + un – Amy Harmon. Parlons musique pour commencer avec ce roman dont je garde un superbe souvenir ! J’avais adoré ce road-trip musical. Existe-t-il plus bel art que la musique ? Je ne saurais vivre sans musique !

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs. Parlons objet-livre maintenant. Existe-t-il plus bel objet que cette trilogie, sincèrement ? Tout y est magnifique ! Et on ne se ruine pas pour se procurer un roman sublime, ce qui n’est pas peu dire.

La mécanique du coeur – Mathias Malzieu. Attardons-nous maintenant sur les beaux mots ! N’est-il pas plus bel auteur pour allier les mots que Monsieur Malzieu ? Chronique

Play on – Samantha Young. J’ai un peu craqué pour les 2 derniers. J’avoue. Je vous propose 2 romans de Samantha Young parce que je l’aime. Et voilà. J’évoque d’abord celui-ci dont mon avis sortira la semaine prochaine. Nora, shakespearienne dans l’âme, rêve de jouer sur les planches et il semblerait que sa passion finisse par changer sa vie !

Scotland Street – Samantha Young. Et puis un dernier de Samantha Young parce que l’art du tatouage est pour moi un art tout aussi honorable que les autres. Je crois que Cole pourrait très bien me faire sauter le pas à lui tout seul !


Voilà qui est déjà terminé ! J’espère que vous avez passé un excellent moment artistique. 

N’hésitez pas à me donner votre propre sélection en commentaire ou à laisser le lien de votre blog pour que j’aille la découvrir !