Vous n’aurez pas ma haine – Antoine Leiris

vous-naurez-pas-ma-haine-antoine-leiris

mon-avis-3

Notre vie est composée d’une infinité d’instants, des instants parfois longs, parfois courts, qui peu importe l’importance construisent qui nous sommes et pourquoi nous sommes.

Je dois vous avouer, je n’ai jamais eu peur de publier un avis sur la blogosphère. Voilà plus d’un an que je vous dis ce que je pense des romans que je découvre, que je lis avec plus ou moins d’admiration, d’envie. Pendant tout ce temps je n’ai jamais eu peur de vous dire ce que je pensais. Même si je n’avais pas aimé une histoire qui avait fait l’unanimité autre part, je n’ai pas hésité à dire pourquoi elle ne m’avait pas plu.

Pourtant aujourd’hui, pour la première fois, j’ai peur. Non pas parce que je n’ai pas aimé cet ouvrage. Peur parce que je vais vous parler d’une histoire particulière, histoire qui n’est pas vraiment puisqu’elle s’apparente plutôt à un récit. Le récit d’un homme touché, blessé. Un homme qui a perdu une partie de lui un soir où des « personnes » (oui, j’ai buté sur le mot à placer ici, je ne sais toujours pas à l’heure actuelle comment appeler ces êtres qui n’ont rien d’humain) ont décidé qu’elles avaient le droit de lui prendre ce qu’il avait de plus cher. En ce 13 novembre, Antoine Leiris a perdu sa femme, son épouse, son amour, la mère de son fils, Melvil qui devra désormais tout apprendre de la vie sans elle à ses côtés pour le guider.

Cette histoire est remarquable. Les mots qui sont choisis sont parfaits, uniques. Hors contexte ils n’auraient peut-être aucun sens, pourtant ici, ils n’ont que ça, du sens. Mais ce n’est pas uniquement pour cela que cette histoire est sublime. Ce récit insuffle un sentiment de vie, comme une onde à l’espoir, au bonheur malgré la tragédie des instants qu’il décrit. En effet, l’auteur ne se contente pas de relater la tristesse et le tragique des événements qui ont eu lieu ce soir-là. Il raconte l’avant-le pendant- et l’après. Surtout l’après, la manière dont il tente de se reconstruire, petit à petit, avec son fils, les quelques jours qui suivent cette nuit de douleur.

J’ai terminé ce livre avec les larmes aux yeux, la gorge serrée et le besoin irrépressible de dire ce que j’en avais pensé. Les mots se bousculaient déjà dans ma tête. J’avais besoin de vous dire de le lire, même si j’étais persuadée de ne pas pouvoir rendre parfaitement hommage à ce récit tellement il est bouleversant. Je vais donc m’arrêter ici et vous suggérer très fort de le lire !

Je remercie Babelio et Le livre de poche de m’avoir permis de découvrir ce récit grâce à la masse critique!

ma-1

Publicités

20 réflexions sur “Vous n’aurez pas ma haine – Antoine Leiris

  1. monrevedete dit :

    J’aime beaucoup ta chronique qui elle-même est très émouvante. Ce livre est dans ma PAL, j’ai vraiment envie de le lire et pourtant j’appréhende un peu. Parce que c’est tellement affreux… Tout ce qui s’est passé ce jour-là me rend triste, et encore les mots sont bien faibles. Alors pour l’instant, je repousse cette lecture, jusqu’à me sentir vraiment prête.

    Aimé par 1 personne

    • Iris Sireadbooks dit :

      Oh merci ! J’avais tellement peur de ne pas pouvoir retranscrire ce que j’avais ressenti !
      J’avais très peur de le commencer aussi, je te rassure ! C’est vraiment un livre duquel on ne ressort pas indemne, mais il faut le lire !
      Je me réjouis de voir ce que tu en auras pensé 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. AccioLivres dit :

    je l’ai lu dès sa sortie et dès les premières pages j’ai eu les larmes aux yeux! ces événements ont été traumatisants pour toute la France et surtout pour les familles des victimes. Ce livre est poignant, il prend aux tripes et on ne peut qu’être émue par les mots de Leiris…

    Aimé par 1 personne

  3. Petite Plume dit :

    J’avoue que j’ai un peu peur de le lire, déjà parce que c’est un sujet difficile et que c’est sûrement triste, mais aussi parce que je ne comprends pas trop son intention et le message qu’il veut faire passer en disant « vous n’aurez pas ma haine »… Mais peut être que je devrais le lire pour me faire une idée ^^

    Aimé par 1 personne

  4. lilithbliss dit :

    Je l’ai commandé et je vais justement le récupérer cet après-midi. Ce livre m’intrigue depuis sa sortie. J’avais par moment le sentiment que c’était de la curiosité mal placée, mais finalement, je me dis qu’on a besoin de lire des témoignages, pour comprendre, pour continuer à avancer, pour rester unis !

    Aimé par 1 personne

      • lilithbliss dit :

        Oui, oui, oui ! Je l’ai lu le jour même ! J’ai eu les larmes au bord des yeux à plusieurs reprises. Ce livre devrait être lu par toutes les personnes qui se laissent envahir par leur haine et leur peur. C’est une belle leçon. Comme quoi, l’humanité n’est pas totalement perdue quand on voit qu’un homme, directement concerné par cet attentat, est capable de faire preuve de bon sens !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s