Le secret du mari – Liane Moriarty

le_secret_du_mari-liane_moriarty

Coup de cœur

résumé5

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… À la fois folle de colère et dévastée par ce qu elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu elle aime souffriront.

avis

Bon, autant vous annoncer immédiatement que ce roman est le premier coup de cœur de la sélection du prix des lecteurs du livre de poche ! Je l’ai dévoré, adoré, mangé, tout ce que vous voulez ! je suis également ravie d’avoir pu partager cette lecture avec Johanna même si j’ai légèrement pris du retard à cause de mes cours.. Mais l’important c’est que je l’ai lu, et même relativement vite compte tenu des circonstances. Il a en effet été difficile de le reposer !

Je vais essayer de vous expliquer de manière concise pourquoi j’ai tant aimé ce roman. Ce qui n’est pas chose aisée car il est somme toute assez particulier. Je préfère vous prévenir dès à présent, l’écriture singulière plaît totalement ou ne plaît pas, tout simplement. Vous me direz, c’est ainsi pour tous les romans, mais davantage encore dans cette histoire. On accroche dès le départ, ou on déteste et là, il vaut mieux l’abandonner car tout le roman reste dans la même veine.

Nous suivons en effet l’histoire de Tess, Rachel et Cecilia, cette dernière qui découvre, par hasard, cette fameuse lettre qui sera le déclencheur de toute cette histoire addictive. Personnellement, moi qui suis d’habitude assez perspicace et qui découvre parfois la chute avant qu’elle ne soit clairement énoncée, je me suis laissée prendre par l’histoire et n’ai pas vu venir directement le contenu de cette lettre, si importante et bouleversante pour toute la suite des événements. La rédaction des points de vue de manière alternée permet de donner du rythme au récit et certaines chutes de chapitre sont telles qu’il est tout simplement impossible de reposer ce livre ! Le suspense est géré avec brio !

Depuis que je l’ai terminé, j’en parle en le comparant à la série Desperate Housewives. En effet, nous avons affaire ici à cette même impression de décor parfait, de ville paisible où le bonheur s’immisce dans tous les foyers, mais où les ombres planent en silence et où les dégâts qu’elles pourraient engendrer sont énormes ! Je trouve que la manière dont l’auteure présente les histoires de ces trois femmes, les influences qu’elles vont avoir sur la vie l’une de l’autre, la manière dont elles sont liées finalement, sans s’en rendre compte… Bref, tous ces éléments m’ont fait penser à Bree, Gaby, Linette (et les autres). Toutefois, je trouve que ce récit va encore plus loin en s’impliquant davantage sur le volet psychologique des personnages et sur l’influence et l’importance des actes de chacun. Ce que j’ai particulièrement aimé dans cette histoire, c’est qu’elle est vraie. Les personnages ont tous leurs failles, leurs regrets, leurs doutes, ainsi que ces erreurs qui les surplombent telle une chape de plomb prête à les ensevelir !

Ce roman présente à merveille la notion de l’effet papillon. Vous connaissez ? Ce bruissement d’aile insignifiant qui peut avoir un impact gigantesque à l’autre bout du monde. D’ailleurs, cette histoire qui se déroule en Australie pourrait très bien prendre place dans n’importe quelle bourgade du monde.

Je me suis rarement retrouvée dans un tel état d’esprit en refermant un livre, mais j’ai littéralement lu le prologue (pour le moins assez philosophique) avec les larmes aux yeux tout en riant à certains moments ! C’était très étrange ! J’ai également été tout simplement incapable de lire pendant trois jours après avoir refermé ce livre tellement il m’avait pris dans les tripes. Il m’a ramené à un de mes amours de la littérature, Jonathan Tropper, et je ne l’ai que plus aimé encore ! Bref, tout ça pour vous dire que, vous l’aurez compris, je vous conseille ce roman ! 1000 fois, 10 000 fois s’il le faut !

L’avis de Johanna !

 

Publicités

22 réflexions sur “Le secret du mari – Liane Moriarty

  1. lilithbliss dit :

    Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à maintenant. On sent vraiment, à travers ta chronique, que ce livre a été une véritable révélation pour toi. Je vais me le noter 🙂 Peut-être qu’il aura le même effet sur moi !

    Aimé par 1 personne

    • Iris Sireadbooks dit :

      Ca a été un « petit » phénomène à sa sortie en Australie mais je t’avoue que je n’en avais jamais entendu parler non plus avant de l’avoir en main 🙂 J’espère vraiment qu’il te plaira autant qu’à moi ! Je me réjouis de voir en tout cas 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. laroussebouquine dit :

    En faisant référence à Desperate Housewives, tu me vends clairement du rêve là… En plus, je n’ai encore jamais lu de littérature australienne (quelle excuse formidable).
    Je l’avais lu quand il avait été sélectionné pour le Book Club de PrettyBooks mais finalement je ne l’avais pas lu… C’est bien dommage, car j’imagine que j’aurais fait une très belle découverte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s