Papotage #8 : il était une fois, mon arrivée sur la blogosphère

papotage-mon-arrivee-sur-la-blogosphere

Voilà plusieurs jours que j’ai envie d’écrire un article « Papotage », mais trouver une thématique à aborder a été tellement difficile que j’ai fini par tricher (un peu). Je me suis rendue sur le blog de La tête dans les livres qui propose un genre de rendez-vous similaire toutes les 2 semaines, le dimanche. Je trouve ses articles toujours très intéressants. J’ai donc été farfouiller dans ses anciennes thématiques et je me suis posée sur : « Pourquoi j’ai commencé mon blog ? »

Une question bien simple et pourtant tellement complexe à la fois ! En vérité, au départ, j’avais envie d’aborder le sujet dans l’autre sens, pourquoi ne pas commencer un blog littéraire, mais finalement, j’ai préféré rester centrée sur mon propre avis et ma propre expérience.

Certains d’entre vous seraient tout à fait en droit de se demander, « mais pourquoi tient-elle encore son blog alors qu’elle y met les pieds une fois tous les lustres ? » Votre question serait tout à fait légitime, et certains savent également que je me suis déjà posé cette question de multiples fois ! La vérité c’est que le garder me donne comme une certaine force. Vous voyez ? Comme s’il arrivait à surmonter toutes les épreuves (et waouh, Dieu sait qu’il y en a eu ces dernières années). Et malgré tout cela, bébé blog tient le coup ! Et vous savez quoi ? Cela me rend fière !

Car oui, j’ai peu de temps à lui consacrer, c’est le cas depuis des mois, et ça ne changera certainement pas. Mais j’ai arrêté depuis quelques temps de me comparer aux personnes qui arrivent à bloguer pratiquement jour et nuit. Simplement parce que moi, je n’y arrive pas, ou parce que je ne peux simplement pas me le permettre.

J’ai commencé mon blog à une période où j’avais beaucoup de temps à consacrer à la littérature, j’étais en année de passerelle pour l’université, j’avais des cours de base à repasser et très peu d’heures par semaine. A ce moment-là, j’ai découvert Cameron dans Jeu de patience et c’est comme si j’avais besoin de parler du meilleur petit ami du monde à tous ceux (et surtout celles) qui seraient susceptibles de faire sa connaissance, ou de l’avoir déjà fait ! Je pouvais en parler avec mes amies, mais j’avais l’impression que je n’arriverais jamais pleinement à exprimer ce que je ressentais avec elles. J’avais besoin de gens qui me comprennent. Voilà pourquoi j’ai ouvert mon blog. Pas pour la gloire ou pour recevoir des livres (je n’étais même pas au courant que c’était possible en commençant, c’est dire si j’étais et suis toujours une blogueuse amatrice en carton). Mais simplement pour échanger avec des personnes aussi passionnées que moi par la lecture !

Au moment où j’ai commencé, voilà bientôt 3 ans déjà, tout était tellement plus simple. C’est l’impression que j’en ai en tout cas. Tout était plus simple dans ma vie déjà, mais tout était plus facile sur la blogosphère. Chacun échangeait avec bienveillance et amour de la lecture. Des papillons colorés voletaient au-dessus de nos ordinateurs et nous étions tous tellement heureux. Ceci est une blague bien sûr. Ou presque. Tout s’est accéléré en quelques mois, le blogueur littéraire est devenu comme indispensable aux maisons d’édition, comme s’il était devenu un métier en lui-même.

Je n’étais pas prête pour cette accélération. La preuve, je continue à faire mes petits articles, mes petites lectures, mes petits papotages dans mon coin. Et vous savez quoi ? Je ne me sens pas mal pour autant ! Je me sens même beaucoup mieux maintenant, quand j’arrête de me tracasser et de remettre constamment en question ma manière de bloguer ! Parce que je pense que finalement, il existe autant de manières de bloguer qu’il existe de blogueurs ! J’aime me rappeler de temps à autres pourquoi j’ai commencé, pour mon amour de la lecture, de Cam et des autres futurs personnages que j’allais découvrir grâce à mes trouvailles sur d’autres blogs ! Voilà pourquoi, et simplement pour cela.


J’espère que ce petit article vous aura plu !
J’aurais pu tourner en rond encore longtemps, mais je pense que l’essentiel est dit ♥

Belle semaine à tous !

Publicités

18 réflexions sur “Papotage #8 : il était une fois, mon arrivée sur la blogosphère

  1. La tête dans les livres dit :

    Contente que mes thèmes puissent t’inspirer 🙂 Mais oui, il y a plein de façons de bloguer pas de bonne ou mauvaise façon, donc l’essentiel c’est qu’on suive le rythme qui nous plait et que notre blog continue à nous plaire aussi! J’ai aussi des hauts et des bas pour ma disponibilité pour bloguer mais je ne me mets pas de pression!

    Aimé par 1 personne

  2. pepparshoes dit :

    Je suis absolument d’accord Avec tout ce que tu dis ! J’ai aussi commencé a bloguer quand j’avais le temps. Je travailler dans une médiathèque en apprentissage, et j’ai eu envie de partager simplement. Je ne connaissais pas non plus les SP, et je ne savais pas non plus a quel Point la blogo semble être importante pour les maisons d’éditions. C’est vrai que c’est de plus en plus le cas, et je trouve aussi qu’il y a une sorte d’élitisme qui se met en place… En attendant, je Profite de mon Petit blog, et je m’amuse. Je me mettais la Pression mais j’ai arrêté en 2018. Plus de « tracking », plus de forcing. Parfois j’ai le temps d’aller voir chez les copin.e.s parfois non, parfois j’ai le temps d’écrire un article, parfois non. Je blog beaucoup parce que ca me fait du bien, mais fini la Pression !

    Aimé par 2 personnes

    • Iris Sireadbooks dit :

      Merci beaucoup d’être passée 🙂 Je suis totalement d’accord avec ton avis ! Il vaut mieux favoriser la passion que la pression ! Surtout pour quelque chose d’aussi personnel qu’un blog, il est tellement dommage de se laisser dépasser et de finir par ne plus trouver sa place parce qu’on aimerait faire plus ceci ou moins cela. Soyons simplement nous-mêmes 🙂
      A bientôt ❤

      Aimé par 1 personne

  3. à la page des livres dit :

    J’aime bien ton article. Je pense que tu dis beaucoup de choses. Je me retrouve dans ton article.
    Le blog est un lieu de partage et de rencontres… Donc chacun entretient ses rencontres comme il le souhaite…
    Nous n’avons pas tous les mêmes motivations. De mon côté, j’ai cru que je pourrais lire et écrire intensément tout le temps : et bien non ! J’ai dû lâcher mes livres et chroniquer moins… mon blog ne s’en porte pas plus mal. J’ai sélectionné ce qui me semblait utile à minima… Je fais comme je peux et… comme je veux…
    Tout comme toi, je fais des choix… aujourd’hui, ils me vont… demain ils seront sans doute autrement.
    Nos blogs évoluent…
    Bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

    • Iris Sireadbooks dit :

      Merci beaucoup de ton retour 🙂 Effectivement, difficile de tout faire en même temps, il faut parfois revoir ses priorités ! Et finalement, on se rend compte que le blog ne s’en sort pas si mal, même si on aimerait toujours pouvoir faire plus 🙂
      A bientôt ❤

      J'aime

  4. La route des lecteurs dit :

    J’aime beaucoup ton article 🙂
    À vrai dire, je suis 100 % d’accord avec toi et cette phrase est tellement vrai : « il existe autant de manières de bloguer qu’il existe de blogueurs ».
    Quand j’ai commencé sur la blogo, moi non plus je ne savais même pas qu’on pouvait recevoir des livres par les maisons d’éditions. Et, clairement, je ne tiens pas mon blog pour ça (même si j’en reçois). J’aime partager et donner mes avis sur mes lectures, tout simplement ! Le plaisir d’échanger, surtout.

    Aimé par 1 personne

  5. Bénédicte dit :

    J’aime beaucoup ton article car je me reconnais dans ta manière de bloguer. J’ai souvent été frustrée de devoir écrire moins souvent, d’espacer les articles (faute de temps). Mais tes lecteurs les fidèles seront sans doute toujours là, quelque soit la fréquence de tes billets. 😊

    J'aime

  6. rambalh dit :

    Chouette article ! J’ai commencé mon blog en 2011 (ça date) parce que, justement, je chroniquais des SP via le forum Accros & Mordus de Lecture et ça me permettait de mettre au même endroit tous mes écrits.

    J’ai arrêté les SP par manque de temps et par envie de ne me consacrer qu’à mes lectures personnelles. Je ne le regrette pas. Mon blog a des périodes creuses, des périodes de forte activité… Et ça me va, parce que c’est moi, tout simplement.

    Du coup je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris 🙂

    J'aime

  7. lilithbliss dit :

    Il faut que bloguer reste un plaisir.
    Tout comme toi, j’ai des moments où je me dis : « Emeline, écris quelque chose, ça fait trop longtemps que tu n’as pas publié. Tu n’es pas assez régulière. »
    Mais à quoi bon se forcer ? Cet espace doit rester quelque chose lié à la détente, un espace de bien-être.
    Alors, oui j’écris, mais que quand j’ai le temps et l’envie 🙂
    (Et ça fait du bien de voir qu’il y a d’autres personnes dans le même cas ;))

    J'aime

  8. CupcakesMusicTea dit :

    J’ai adorée ton article ! Je me suis reconnue dans ton texte, de bloguer pour partager avec d’autres qui nous comprennent.
    J’ai mis du temps à arrêter de me comparer aux autres, leur succès; je blogue quand je peux et avec l’envie. Je n’ai pas des millions de lecteurs, mais mon groupe de fidèles me satisfait pleinement 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s