Longtemps, j’ai rêvé d’elle – Thierry Cohen

9102_1592865

Coup de cœur

résumé5
C’est une histoire d’amour entre un homme et une femme rongés par la solitude. Lui, parce qu’il attend de rencontrer le véritable amour. Elle, parce que les hommes l’ont toujours déçue. C’est une histoire d’amour entre un auteur et une lectrice qui se rencontrent dans une librairie, autour d’un roman. Pour s’aimer, il leur faudra tomber les masques et oublier leur peur.

avis
Voilà un livre qui m’a fait voyager dans un univers totalement à part tout en étant raconté à Paris, pas la ville la plus paradisiaque du monde, soyons clair, avec des personnages à la fois assez banals mais aussi très intéressants. Un challenge hautement relevé par Thierry Cohen. Bon, vous le comprendrez vite, j’adore cet auteur !

Voici aussi un livre pour les amoureux des histoires remplies d’amour et d’amitié mais pas seulement, elle intéressera aussi les amoureux du monde des lettres en général. Comme vous pouvez le voir dans l’extrait ci-après, nous sommes plongés dans le monde du livre en tant qu’objet et ce dernier prend une importance grandissante au fil des pages. Une jolie déclaration d’amour à la littérature.

― La lecture n’est pas un acte de consommation, comme pourrait le croire cette satanée grande surface qui a juré ma mort. C’est plus que cela. Le rapport entre le lecteur et les livres appartient à une logique mystique. Ecoute bien ce que je vais te dire, Jonas : chacun d’entre nous est destiné à rencontrer un livre, son livre. Un seul et unique livre qui l’attend quelque part, dans les rayons d’une librairie. Un livre qui donnera un sens à son existence, éclairera sa route, fera écho à ses douleurs, à ses espoirs, lui indiquera le chemin à emprunter, les valeurs à préserver et l’accompagnera alors jusqu’à la mort. C’est cela, un livre lumière. Et j’aime imaginer que je suis parfois celui qui suscite ce moment magique conduisant un homme ou une femme à rencontrer le sien. (…) Beaucoup de nos visiteurs l’ont très bien compris ! ils se dirigent toujours vers la même bibliothèque. Ils savent d’instinct dans quel univers ils trouveront le roman de leur vie, celui qui les révélera, fera naître en eux la passion éclairant la voie sur laquelle ils pourront alors conduire leurs années. Certains lecteurs sont difficiles, ils lisent un, dix, cent, mille romans et cherchent encore et encore. D’autres le trouvent rapidement. Ils le lisent et le relisent sans cesse. Et quand ils en prennent un autre, c’est toujours ce roman qu’ils cherchent à travers lui. Nous autres, libraires, nous sommes des sortes d’anges. Nous préparons le terrain, les guidons, facilitons leur recherche. Des anges, des marieurs, oui, voilà ce que nous sommes.

Nous commençons notre lecture par une préface qui prend toute sa dimension quand nous arrivons dans les dernières pages du récit. Ce roman est construit de manière extraordinaire. Les titres des chapitres sont cohérents. J’adore les romans à deux voix et je dois dire que celui-ci est parfaitement agencé. Nous jonglons entre les pensées des deux héros en remontant parfois le temps pour revoir les événements du point de vue de l’un ou l’autre. Nous pouvons ainsi nous plonger littéralement dans leur univers personnel. Un bonheur !

Lior est une jeune infirmière très déçue par les hommes. Après plusieurs histoires s’étant plutôt mal terminées, elle s’est totalement refermée à ces chers messieurs et s’est jurée de ne plus leur accorder sa confiance. Sa rencontre avec notre héros masculin en devient alors très périlleuse. La relation qu’elle entretient avec sa nouvelle patiente, Serena, est à la fois particulière et poignante. La façon dont cette jeune fille intervient dans la relation de Lior et Jonas, alors que sa maladie ne lui permet même plus de parler, est troublante.

Jonas est un homme à la vingtaine bien entamée qui, suite à un drame familial, s’est lancé corps et âme dans la rédaction du roman de sa vie, véritable réservoir de ses états d’âme. Ce récit l’a propulsé en tête des bestsellers. Toutefois, après cette première expérience rédactionnelle, notre auteur n’a pas réussi à retrouver la passion qui l’avait animée à l’époque. Son deuxième roman est un flop et a laissé ses fans consternés et déçus. Quelques années plus tard, désirant changer totalement de carrière face à son incapacité d’écrire, il pousse la porte de la librairie de Monsieur Hillel. Ce lieu, magique à sa façon, deviendra le berceau de l’histoire qui va lier non seulement Lior et Jonas mais également le reste des personnages.

En parlant des personnages, les principaux comme les secondaires, sont aussi touchants et attachants les uns que les autres. Ils sont assez banals, comme je l’ai dit, à part peut-être pour notre écrivain à la retraite. Les autres sont par exemple libraire ou informaticien. Certains sont timides, d’autres drôles et extravertis. Pas de quoi casser des briques ? Détrompez-vous ! Ils m’ont autant fait rire que frissonner chacun à leur façon.

Cette histoire est un petit bijou et je ne veux pas vous en dévoiler trop, tellement je n’ai même pas de mots pour décrire les sentiments qui m’ont envahie durant cette lecture. Les pages défilent beaucoup, beaucoup trop vite. Cette romance est extrêmement belle et émouvante. Une histoire sincère, étonnante et tout simplement extraordinaire. Foncez, vous ne le regretterez pas !

― La vérité se trouve bien souvent à la lisière de mondes qui semblent s’opposer, en équilibre entre des termes contradictoires : la passion et la raison, la douceur et l’amertume, la fois et le doute…
― J’aime votre théorie des âmes nées d’une même étincelle qui n’ont ensuite pour objectif que de se réunir, mais… elle me fait peur également.
― Ce n’est pas ma théorie. C’est mon interprétation de textes lus. Mais tu n’as pas à avoir peur. Me permets-tu de te donner un conseil ? me demanda-t-il pudiquement.
― Bien entendu, répliquai-je.
― Consacre-toi entièrement à ton amour. Goûte chaque instant de ton histoire, réjouis-toi de chaque émotion et même de la douleur qui, peut-être, parfois t’étreindra. Puis, quand la chance te sera donnée de l’aimer, construis cet amour. Fais du temps ton allié, de ta volonté ta force et de ton intelligence ton guide.

5_plumes

Publicités

9 réflexions sur “Longtemps, j’ai rêvé d’elle – Thierry Cohen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s