Le sel de nos larmes – Ruta Sepetys

le-sel-de-nos-larmes

mon-avis-3

Je vous parle aujourd’hui d’un roman qui m’a émue et énormément touchée ! Vous le savez peut-être, j’ai une affection particulière pour les romans qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale, en contestent mes coups de cœur absolus pour Elle s’appelait Sarah ou La Voleuse de Livres ! J’ai donc commencé ce roman avec une certaine attention. Je savais qu’il avait beaucoup fait parler de lui, je sais que plusieurs blogueuses l’ont adoré, ce qui ne lui a pas du tout mis la pression.

Et le résultat est unanime, j’ai certainement autant aimé que ceux qui ont adoré ce roman ! Pour être honnête, j’ai lu ce livre au début des périodes de froid dans la région. Je lis énormément le soir, dans mon lit. J’ai donc ouvert ce roman tous les soirs dans ma chambre où il doit faire une dizaine de degrés, pour découvrir l’histoire et le destin croisés de quelques enfants, piégés par cette guerre qui n’en finit pas. J’ai senti le froid me refroidir les os pendant leur chemin à travers la neige glaçante !

J’ai plus qu’adoré en découvrir davantage sur le trafic d’œuvres d’art qui a eu lieu pendant la Seconde Guerre Mondiale, comme en témoigne le film de Tarantino ! J’ai aussi été touchée par le parallèle tout personnel que je fais entre le bonnet rose d’Émilia et le manteau rouge de la petite fille dans La liste de Schindler (un de mes films préférés, évidemment !) Je suis la seule à m’être fait cette comparaison ?

On ressent le travail très documenté de l’auteur ! J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur le côté Russie de la guerre, qui est généralement expliquée depuis l’Allemagne. L’histoire du bateau m’était également totalement inconnue. J’y ferai davantage attention dorénavant !

Les personnages sont singuliers. Ils ont tous une nationalité différente dans un monde où des étiquettes vous sont cousues selon votre origine ! Chacun finit pourtant par tisser des liens avec les autres et les origines finissent par avoir bien peu d’importance (bien qu’une épée de Damoclès pèse toujours au-dessus de ces enfants). Nous obtenons de cette façon différentes visions de protagonistes provenant de diverses régions des pays en guerre ! Cette caractéristique est très intéressante. Tous ces petits héros sont attachants, impossible de ne pas avoir de l’empathie pour eux.

Les chapitres sont courts, mais entraînants ! Vous l’aurez compris, tout est réuni dans ce roman pour vous empêcher de le refermer. En tout cas, moi, ce roman m’a énormément donné envie de découvrir l’autre roman de l’auteure « Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre » que je vais certainement glisser discrètement sur ma petite liste de Noël, surtout que les deux histoires sont intimement liées !

Ma (1)

Publicités

11 réflexions sur “Le sel de nos larmes – Ruta Sepetys

  1. lilithbliss dit :

    De savoir que ce livre traite de la Seconde Guerre mondiale, ça me donne envie de le découvrir. Tout comme toi, j’aime beaucoup quand un auteur se penche sur cette période de l’histoire de l’Humanité. Ça fait réfléchir, ça interroge notre propre comportement. En tout cas, je crois que cet ouvrage est dans ma wishlist et tu me donnes encore plus envie de l’avoir en ma possession 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s