L’homme qui ment – Marc Lavoine

l-homme-qui-ment-marc_lavoinerésumé5

Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.
Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit.
Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.

avis

Je vous avoue que je ne suis pas familière des récits de vie, des biographies, ce genre de littérature. Alors quand j’ai vu un roman de Marc Lavoine arriver dans ma boite aux lettres avec la sélection du prix des lecteurs du Livre de poche, j’ai été un peu mitigée…

Puis je me suis dit, allons-y gaiement, il faudra bien le lire de toute façon ! Et vous savez quoi ? J’ai été agréablement surprise ! Plus que l’écriture qui m’a beaucoup plu, c’est le sujet du roman qui m’a touchée parce que je me retrouve finalement avoir un passé (et un présent) assez proche de celui de Marc Lavoine, dingue n’est-ce pas ?

J’ai trouvé ce témoignage beau et triste, prenant. Une écriture tout en pudeur qui nous donne indéniablement envie de continuer à tourner les pages de ce récit. Bien que l’auteur soit un artiste connu et reconnu que j’admire beaucoup, je me suis sentie proche de lui, pas seulement parce que notre histoire s’est avérée être similaire, mais plutôt parce que les mots simples, légers de l’auteur nous touchent en plein cœur, nous font rire et nous émeuvent à d’autres moments. Pas de fioritures inutiles dans ce roman et pourtant, il n’en est pas moins très beau à sa manière !

J’admire également beaucoup Marc Lavoine pour avoir réussi à raconter une histoire que je sais très difficile sans aucune rancune ni amertume ! Personnellement, je ne saurais pas en faire autant. C’est pourquoi je ne peux que souligner ce point. On sent dans les différentes phrases qui composent ce récit que, malgré toutes les erreurs que son père a pu faire, il l’aime beaucoup.

Bref, un roman différent que je ne peux que conseiller si l’envie vous prend de découvrir une nouvelle facette de cet artiste de talent qu’est Marc Lavoine. On le connaissait chanteur et acteur, le voilà écrivain pour notre plus grand bonheur !

4_plumes

 

Publicités

8 réflexions sur “L’homme qui ment – Marc Lavoine

  1. lilithbliss dit :

    Et bin heureusement que tu nous délivres une bien jolie chronique car, à première vue, ce livre ne me faisait pas trop envie. Là, je me laisserais bien tenter ! Au moins pour me faire mon propre avis sur le « Marc Lavoine écrivain »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s