Soleil Brisé – M.O. Walsh

soleil_brise_mo-walsh

résumé5

À Bâton-Rouge, en Louisiane, la vie est paisible en cet été 1989. Le lycée est fini et le narrateur, quatorze ans, va enfin pouvoir passer ses journées à observer Lindy Simpson, sa jolie voisine d’en face – d’un an son aînée – à qui il voue une passion obsessionnelle depuis son enfance.
Jusqu’à ce soir terrible où tout bascule. Lindy est victime d’une agression brutale en rentrant chez elle. Elle ne reconnaît pas son violeur et la police ne trouvera jamais le coupable. Par qui Lindy a-t-elle été agressée dans ce quartier familial si paisible ? Pourquoi, soudain, certains des habitants ont-ils des choses à cacher ? Et pourquoi le narrateur, trente ans plus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ?

avis

J’ai été agréablement surprise par cette lecture. Je ne savais véritablement pas à quoi m’attendre en lisant le résumé et j’ai fini par être conquise ! Je dois avouer que la couverture s’en était déjà à moitié chargée ! Je la trouve sublime et tellement représentative de l’histoire au final.

Il faut dire aussi que j’ai pris mon temps pour cette lecture, période d’examens oblige, je l’ai fait durer pendant une bonne semaine, mais cette façon de faire (bien que indépendante de ma volonté) m’a permis de vivre l’histoire dans ses moindres détails.

Ce roman est en fait un récit, comme si moi, maintenant, je commençais à vous parler d’un fait marquant de mon enfance et des événements qui ont eu lieu avant et après cette histoire. Nous suivons donc l’histoire d’un jeune adolescent dont l’une des amies a été victime d’un viol. Il s’avère également qu’il est très amoureux de cette jeune fille, mais je ne vous en dis pas trop pour vous laisser tout la surprise au moment venu !

Nous entrons ici dans l’histoire de sa vie, dans sa culpabilité à propos du viol de Lindy. L’ensemble du récit tourne autour de cette question, qui est coupable ? Celui qui nous raconte cette histoire le serait-il ? On a envie de croire que non, parce que ce jeune garçon de 14 ans a l’air tellement innocent qu’on n’a pas envie de le penser capable d’une atrocité pareille. Et puis le récit avance, on ne doute plus trop de lui, puis de nouveaux indices s’immiscent, des attitudes qui pourraient laisser croire que… Bref, ce roman ne regorge pas de scènes à suspens intense mais ce n’est pas pour autant que l’envie de tourner les pages n’y est pas ! D’ailleurs, j’ai trouvé les chûtes de chapitre extrêmement bien menées ce qui nous amène indéniablement à vouloir continuer.

Vous allez vous dire que mes chroniques se suivent et se ressemblent (cfr. Le secret du mari ❤ ) mais il est à nouveau question ici d’une écriture assez particulière, à laquelle on accroche directement ou on n’accroche pas du tout. Ou en tout cas, il va peut-être vous falloir un certain temps d’adaptation. Moi j’aime ce type de narration assez simple, fluide, avec des interrogations constantes dans le texte, sans grandes enjolivures, même si je les aime aussi (je ne suis pas fan de JLA et SY pour rien). Mais disons qu’en période d’activités cérébrales intenses dans laquelle je suis, cette écriture m’a plus que plu !

Il ne faut donc pas commencer cette lecture en pensant suivre une enquête policière, un thriller qui vous présentera une histoire sombre de viol d’une adolescente dans une petite ville en apparence paisible. Non. Il faut débuter cette histoire en voulant passer un moment avec un jeune ado, en proie à ses premiers émois amoureux dont une certaine culpabilité le ronge depuis un certain temps et qui vous raconte son histoire des dizaines d’années plus tard. Vous comprendrez comment il est devenu celui qu’il est maintenant, comment il s’est forgé sa personnalité et j’en passe et des meilleurs.

J’ai donc eu beaucoup d’affection pour ce livre (je ne sais pas si c’est possible mais en tout cas c’est comme ça que je le perçois). Je ne l’ai pas adoré autant que Le secret du mari (oui, j’y reviens toujours mais ce roman m’a marquée) mais je l’ai trouvé intéressant. J’ai adoré découvrir les paysages de la Nouvelle-Orléans (et plus précisément Bâton-Rouge, attention à ne pas faire trop d’amalgames, vous comprendrez en le lisant !) Cette moiteur, cette ambiance parfois un peu étouffante de par la chaleur qui se propage au fil des pages m’a conquise, aussi étrange que cela puisse paraître. Je vous conseille donc ce roman même s’il ne pourra pas convenir à tout le monde, je le conçois tout à fait.

4_plumes

 

Publicités

17 réflexions sur “Soleil Brisé – M.O. Walsh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s