Mémé dans les orties – Aurélie Valognes

aurélie_valognes-mémé_dans-les-orties

résumé5

Mémé dans les orties suit les tribulations hilarantes d’un octogénaire atypique, en proie à des difficultés relationnelles,
Ferdinand Brun est atypique. Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir. Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage. Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule.

Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre …

avis

Un livre feel-good qui fait sans conteste le plus grand bien en ces temps un peu difficiles. Je ne peux que vous le recommander incontestablement et vais tenter de vous dire pourquoi.

Venons-en d’abord un peu à l’histoire. Ferdinand, le bon vieux papy un peu grincheux que l’on connait tous, vit dans son petit appartement seul avec sa chienne depuis son divorce. Sa femme est littéralement partie avec le facteur. Mais, il prend tout de même les choses avec philosophie. Tous se passe plutôt bien pour lui. Si par bien se passer, on considère qu’il ne s’entend pas très bien avec Mme Suarez, la concierge et qu’il ne discute d’ailleurs pas beaucoup avec ses autres voisins. Jusqu’au jour où sa chienne disparaît et où sa nouvelle voisine, la petite Juliette, vient frapper par surprise à sa porte à l’heure de midi. Ainsi commence une amitié toute tendre.

Tout d’abord, je dois avouer que Ferdinand m’a beaucoup fait penser à Monsieur Fredricksen dans le dessin animé « Là-haut » que j’adore ! Son air bougon, un peu râleur, solitaire dans l’âme qui ne désire que passer ses journées tranquilles avec son chien. Ces deux-là pourraient être frères. Cette fois-ci le rôle de Russell est tenu par la toute mignonne Juliette, cette petite fille perspicace qui n’a pas peur une seconde d’exposer ses avis sur des sujets divers et variés.

J’ai beaucoup aimé l’écriture que j’ai trouvée très rafraîchissante. Je ne sais pas trop vous dire pourquoi je l’ai ressentie de cette façon mais je dois dire que, contrairement aux derniers livres que j’ai lus, celui-ci m’a enfin permis de m’évader grâce à ses phrases simples, sans complications inutiles. Même si quelques mystères planent au-dessus de cette histoire et que quelques petits suspens vous donneront envie de continuer !

Les titres de chapitre tous composés de petites expressions sont vraiment sympas ! Les chapitres sont d’ailleurs très courts et on ne peut pas s’empêcher de vouloir tous les lire d’un coup. D’autant que, comme je l’ai déjà dit, ce roman est très court. Toutefois, vous ne vous ennuierez pas une seconde car les péripéties sont nombreuses ! Entre meurtre, accident, arrestation, déménagement, visites surprises, rencontres amoureuses, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Bref, je ne vais pas m’attarder davantage sur ce roman car il se dévore tellement comme un bonbon que je préfère vous laisser la découverte entière. En tout cas, sachez que je vous le recommande mille fois et que je l’ai d’ailleurs désigné comme gagnant du mois de mars pour le prix des lecteurs du Livre de Poche ! Dois-je, pour terminer, vous dire à  quel point cette jolie couverture tout rétro est absolument trop mignonne ? Et que le titre ne pourrait pas mieux être choisi ? Non, je ne crois pas !

4_plumes

Publicités

18 réflexions sur “Mémé dans les orties – Aurélie Valognes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s