Que ta volonté soit faite – Maxime Chattam

QUE_TA_VOLONTE_SOIT_FAITES_jaqu_JAQ 140x205

résumé5

Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen. Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le Diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là…

Réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous ?

avis

Vous cherchiez un roman qui fait froid dans le dos pour célébrer Halloween ? Vous l’avez trouvé ! D’accord, j’arrive une guerre en retard, mais vous la reprendrez l’année prochaine !

J’étais très intriguée par ce nouveau Chattam ! Il faut dire que la couverture est à mille lieues de ce à quoi nous sommes habitués avec lui. La sobriété m’a amenée à me poser un certain nombre de question. Que signifie ce coquelicot ? Et ces deux tâches de sang qui le précèdent ? Bref, trois couleurs sur la couverture, noire, blanc, rouge, mais qui suffisent à vous donner envie de parcourir la première page.

D’ailleurs, on en parle de l’avant-propos de l’auteur ? De quoi vous accueillir en bonne et due forme et vous fournir une bonne petite pétoche en passant ! J’ai fait un gros « ohohh, ça promet » !

Entrons maintenant au cœur de l’histoire. Je dois vous avouer que j’ai un peu du mal à vous en parler tellement ce livre est particulier. L’histoire est assez simple. Ce roman traite du mal dans tout ce qu’il est de plus horrible. Mais, je ne sais pas, ce roman est étrange. Il installe une atmosphère lourde, pesante, qui vous enveloppe jusqu’aux dernières lignes.

L’auteur (qui n’est pas vraiment le narrateur de l’histoire, d’ailleurs, qui est donc ce narrateur ? Mystère !) nous dépeint une ville un peu oubliée du Midwest américain, Carson Mills. Nous y suivons l’histoire de Jon Peterson, d’abord en tant que grand-père puis nous faisons un bond dans le temps pour le retrouver enfant. Son enfance nous permet de cerner rapidement le personnage inquiétant auquel nous avons affaire. Bouuh, j’en ai toujours des frissons ! Même à six ans, ce gamin me fichait la trouille ! Avouons-le, l’auteur fait des bonds dans le temps comme un chef ! Bon, c’est un peu un chef dans son art, mais moi, je suis toujours époustouflée !

Pourtant, j’exerce une petite retenue face à ce nouveau roman. J’avoue avoir (presque) toujours dévoré Maxime Chattam. J’ai apprécié celui-ci aussi (attention, je ne dis que que c’était pourri !) mais pas avec la même envie et intensité que précédemment. Selon moi, il reste un roman à part dans la bibliographie de l’auteur. Si vous cherchez un thriller rapide à lire qui vous enveloppera pendant quelques heures dans un monde somme toute semblable au nôtre mais tellement déroutant, ce roman vous plaira, sans conteste.

Alors aussi, petite note à ceux qui l’ont lu, si vous pouviez me faire un briefing sur la chute parce que, même après l’avoir relue deux fois, j’ai encore du mal à comprendre le pourquoi du comment… J’étais un peu choquée, je me suis dit : « c’est une génie », mais j’ai été bien incapable d’expliquer à quelqu’un le dénouement. Donc mon adresse mail, sireadbooks @ gmail.com , merci d’avance !

Peu à peu, elle commençait à entrevoir le bout du tunnel, une lueur d’espoir renaissait, un soupçon d’avenir, elle envisageait à nouveau de se conjuguer au futur, un futur encore flou et fragile, au conditionnel du subjonctif, mais tout de même, c’était une grande avancée pour elle qui venait de traverser une période où tout n’était plus qu’un impératif terminal présent.


A chaque fois que je repense à toute cette histoire, je ne peux m’empêcher de songer qu’il s’en est fallu de peu qu’elle ne prenne une tournure tout autre. Nos vies sont ainsi constituées, n’est-ce pas ? Une accumulation de petits interrupteurs qui s’enchaînent, l’un ouvert, le suivant fermé, et on est obligé de prendre une direction différente ; ainsi nous propageons le courant de nos existences à coups de trajectoires sinusoïdales aux amplitudes plus ou moins larges, sans qu’aucun de nous sache réellement pourquoi tel ou tel interrupteur est allumé, ce sont simplement les aléas du quotidien, des rencontres, des actes manqués, des gestes des oublis, des réussites et des échecs… Certains appellent cela le « destin », d’autres le « choix de Dieu », et quelques-uns ne se posent pas la question, ils se contentent de vivre.

3_plumes

Publicités

11 réflexions sur “Que ta volonté soit faite – Maxime Chattam

  1. lilithbliss dit :

    Celui-ci attend dans la bibliothèque de mes parents. Il me fait très envie. Et ta chronique amplifie ce ressenti. Je n’ai jamais lu de Chattam jusqu’à maintenant, si je ne me trompe pas. Cet ouvrage devrait être très bien pour commencer à découvrir le travail et l’univers de cet auteur.

    Aimé par 1 personne

    • Iris Sireadbooks dit :

      En effet, il est assez court et devrait t’emmener rapidement dans l’univers particulier de l’auteur même si, pour moi, il reste très différent de ce que j’ai déjà pu lire de lui ! Ce roman est vraiment très spécial et intense 🙂 Je serais curieuse d’avoir ton avis 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s