Jules – Didier van Cauwelaert

Van Cauwelaert

résumé5
Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d’ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l’aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s’apprête avec son labrador Jules à prendre l’avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L’intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c’est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n’ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes.

avis
Voilà un roman très court mais où rien ne manque. De l’humour, de l’amour, de l’amitié, un peu d’action (heureusement !) et même, pour ceux qui aiment, nos amis les bêtes. Je suis tombée sous le charme de cette jolie histoire originale. Et aussi de la plume de l’auteur. Oui j’avoue, je n’ai jamais lu du Didier van Cauwelaert, on peut désormais dire que c’est chose faite et je peux aussi vous assurer qu’il y en aura d’autres ! (D’ailleurs, si vous en avez à me conseiller, n’hésitez pas !).

« Jules » raconte l’histoire touchante d’une aveugle, Alice, qui rencontre un vendeur de macarons à la quarantaine, Zibal, petit génie qui n’a pas su tirer les bons filons pour pouvoir vivre de ses inventions. Il se retrouve à tenir une échoppe Ladurée à l’aéroport d’Orly. Zibal subit clairement sa vie jusqu’au jour où il rencontre Alice et son chien d’aveugle, Jules.  Cette rencontre se situe à un tournant dans la vie d’Alice. En effet, elle est sur le départ et va embarquer dans l’avion qui la conduira vers une nouvelle vie. De fait, elle est sur le point de subir l’intervention qui lui rendra la vue. Commence alors la folle aventure qui va leur permettre de se retrouver et ce par l’intermédiaire du fidèle Jules qui mettra tout en œuvre pour qu’une nouvelle rencontre ait lieu. Car rien n’est trop simple dans ce roman. Ne vous attendez pas à un Happy End trop rapide (pourtant le livre est court… heuu Iris, tu débloques ?). Ce que j’entends par là c’est que les rebondissements sont multiples ! Voilà ce que je voulais dire.

Etonnemment, moi qui ne suis pas fana des animaux (de compagnie ou autre, à 4, 6 ou 1000 pattes, le problème reste le même), eh bien j’ai été charmée par Jules. Sa loyauté m’a surprise. Bien sûr, je suis au courant du discours « le chien, meilleur ami de l’homme ». Eh bien, croyez-moi, ce roman exprime cette citation à merveille.

Petit bémol (ben oui, quand même) : j’ai eu énormément de mal avec la relation d’Alice et de Fred. Je vous laisse découvrir pourquoi par vous-même si vous lisez ce roman. Mais, tout m’a perturbé dans ce duo, de l’identité des personnages aux termes très peu décrits de leur relation. Très bizarre. Je n’ai absolument rien compris quant à la présence de ce personnage dans l’histoire. A la fin, on croirait presque que l’auteur a dû tout à coup lui trouver une fonction et paf ! Il reçoit subitement une raison d’être là. Je reste tout de même sceptique.

Voilà, une petite chronique pour un petit roman. Une seule journée de lecture. Si vous ne savez pas quoi faire un jour, vous savez vers quoi vous tourner !

Je n’avais pas eu le temps de m’extraire de mon stand pour la ramasser : le chien, à l’affût de ses moindres gestes, avait déjà poussé du bout de la patte le justificatif jusqu’aux ongles de sa protégée. Alice Gallien, disait la Carte bleue sur mon comptoir. J’ai eu le cœur serré en pensant à la chanson de Brel – laisse-moi devenir l’ombre de ta main, l’ombre de ton chien… Moi qui passais mon temps à fermer les yeux sur ce que les gens sérieux appellent la « vraie vie », j’aurais tant voulu soudain servir de regard à une femme comme elle.

3_plumes

Publicités

9 réflexions sur “Jules – Didier van Cauwelaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s