The Edge of Never #1: Loin de tout – J.A. Redmerski

the-edge-of-never,-tome-1---loin-de-tout-349081-250-400

Coup de cœur

résumé5
Un aller simple pour nulle part…

Camryn n’a jamais voulu se contenter d’une petite vie tranquille. À vingt ans, alors qu’elle croit que son avenir est sur des rails, elle perd son petit ami dans un accident de voiture. Tout s’écroule. Cédant à un élan irrésistible, la jeune fille décide de tout plaquer pour aller voir ailleurs – et s’y perdre, avec un peu de chance.

C’est alors que son chemin croise celui d’Andrew, vingt-cinq ans, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Ces deux paumés font route ensemble et retrouvent ce qu’ils cherchaient sans le savoir : l’espoir. Camryn se sent vivre plus intensément depuis qu’elle a rencontré ce compagnon de route audacieux, drôle et incroyablement séduisant. Ce road trip improvisé marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui pourrait faire de ce voyage le dernier.

avis
Un road-trip exaltant et intense qui vous emporte dans un flux de moments parfois riches en émotion, parfois vous faisant esquisser un sourire. Préparez-vous à embarquer avec Camryn et Andrew dans un bus pour nulle part.

Ils fuient tous les deux leur propre vie pour des raisons bien différentes mais vont finir par s’immiscer chacun dans celle de l’autre pour notre plus grand bonheur. La mise en place au début est un peu longue car nous n’avons que le point de vue de Camryn pendant quelques chapitres. Toutefois, elle est nécessaire pour comprendre les raisons qui poussent Cam à fuir sa vie. Leur rencontre arrive doucement mais sûrement. Nous finissons alors par lire les pensées d’Andrew dès qu’il entre en jeu ou plutôt dès qu’il s’assied dans le bus derrière Cam. J’ai beaucoup aimé leurs caractères assez pincés qui amènent quelques scènes très hautes en couleurs ! A commencer par leur première conversation d’ailleurs.

En fait, j’ai tout adoré dans cette histoire. Les personnages originaux, l’intrigue assez simple mais entrainante et la chute très surprenante. J’avoue, j’ai eu peur, très peur en tournant les dernières pages ! Le suspens devient insoutenable alors que le commencement est pour le moins assez banal. On se laisse très vite emporter par leur voyage très étonnant.

La plume de J.A. Redmerski est sublime. Les mots sont parfaitement bien choisis. Des petites étincelles misent bout à bout qui provoquent une explosion finale très intense. Un véritable coup de cœur!

― Elles sont belles, pas vrai ?
Je regarde les étoiles sans les voir vraiment ; je n’arrive pas à penser à autre chose qu’à elle, et à notre baiser.
― Oui, magnifiques.
Comme toi…
― Andrew ?
― Ouais ?
Nous gardons les yeux rivés au ciel.
― Je tiens à te remercier.
― Pour quoi ?
Elle marque une pause avant de répondre.
― Pour tout : m’avoir poussée à fourrer tes fringues dans ton sac au lieu de les plier ; pour avoir baissé le son dans la voiture pour ne pas me réveiller ; et pour ce karaoké ridicule au Waffle House.
Nos têtes pivotent l’une vers l’autre. Elle plante ses yeux au fond des miens et reprend :
― Parce que, grâce à toi, je me sens vivante.
J’accueille ces paroles avec un sourire chaleureux, et me détourne avant de répliquer :
― Tout le monde a besoin de se sentir revivre une fois de temps en temps.
― Non, répond-elle très sérieusement. (Je la scrute une fois encore.) Par revivre, Andrew : je me sens vivre pour la première fois.

Un aspect du roman qui m’a charmé est l’ensemble des petits détails qui font vrais. Par exemple, la façon dont Natalie, la meilleure amie de Cam, compare les personnes qui les entourent avec des stars connues de tous. Les quelques chansons qui les accompagnent dans leur périple, comme Hotel California des Eagles. Bref, tout était au top !

Je suis passée du rire aux yeux qui piquent en quelques secondes, synonyme pour moi qu’un livre est fascinant. A ma grande surprise, j’ai même eu droit à cet univers musical qui me tient tant à cœur. J’adore quand les personnages connaissent la Musique, la vraie musique ! Leurs petits débats sont trop cools ! Quel plaisir de les retrouver à chanter en duo Barton Hollow de The Civil Wars. Cette chanson est une merveille à elle toute seule ! Un point bonus pour ce livre déjà très bon au départ, mais qui a continué à m’étonner au fil des pages.

Bref, une histoire magnifique qui vaut le détour! Laissez-vous embarquer dans le périple de Cam et Andrew, vous ne serez pas déçus. Tout est tellement parfait dans ce roman que l’on s’assied à leurs côtés dans le bus et qu’on ne les quitte pas avant la dernière page. Un petit bonheur!

5_plumes

Publicités

7 réflexions sur “The Edge of Never #1: Loin de tout – J.A. Redmerski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s