Losing it #1: Ce si joli trouble – Cora Carmack

97259018_o

résumé5
Bliss a décidé de se débarrasser de sa virginité mais rien ne se passe comme prévu et quand les sentiments s’en mêlent, l’affaire se complique ! À la veille de son dernier semestre à l’Université, Bliss Edward, toujours vierge, a décidé de passer à l’acte. La chance semble être de son côté puisque, dans un bar, elle fait la connaissance du très séduisant Garrick. Entre eux, le courant passe aussitôt. Sensible et attentionné, Garrick semble être le candidat idéal pour une première fois. Mais au dernier moment, alors que le plus dur est fait, Bliss est prise de panique et s’enfuit. L’histoire aurait pu rester sans suite, et l’humiliation vite oubliée, si le lendemain, Bliss n’était retombé sur Garrick, qui n’est autre que son nouveau prof de théâtre… Manifestement, Bliss devra attendre un peu avant sa première fois…

avis
Ce si joli trouble est un de ces romans que l’on dévore sans s’en rendre compte. Les pages défilent à tout allure et puis paf ! C’est fini. Et on en redemande. Encore et encore.

La lecture est facile, bien sûr ce n’est pas du Baudelaire ou du Zola mais l’immersion dans les pensées de Bliss est tout bonnement et simplement très bien rôdée. Je trouve que l’auteure se débrouille à merveille. Par contre, si vous cherchez une intrigue indéchiffrable, passez votre chemin. Ici, tout est clair comme de l’eau de roche.

Toutefois, j’avoue que les situations burlesques dans lesquelles Bliss se retrouve m’ont bien faite rire. Impossible de ne pas avoir de l’affection pour elle. Sa maladresse et son étourderie font que l’on s’attache très vite au personnage. J’avoue, je me suis très bien identifiée à elle. Certaines remarques auraient tout simplement pu sortir de ma propre bouche, c’était assez drôle.

Bliss aime contrôler tous les aspects de sa vie. Elle réfléchit beaucoup et ne laisse jamais les choses arriver par hasard. Alors devoir planifier la perte de sa virginité devient un peu … incontrôlable. Mais, au fil des pages, Bliss gagne en assurance et finit par gérer l’affaire comme une grande.

Un autre aspect du roman qui m’a beaucoup plu est la plongée dans l’univers du théâtre. La première rencontre est singulière. Bien sûr, elle se passe dans un lieu commun, un simple bar, en soirée. Mais, combien de chances Bliss avait-elle de trouver LE mec, hyper canon, en train de lire du Shakespeare dans un coin sombre ? Très peu, mais c’est ça qui fait le charme de nos histoires romantiques, pas vrai ? J’ai bien aimé les références théâtrales et surtout la comparaison de la pièce avec la vraie vie de Bliss.

Par contre, un tout petit souci avec ce livre, c’est qu’on attend désespérément de savoir ce que Garrick pense de la situation dans laquelle ils se retrouvent mais … on ne le sait pas. Et alors ? Alors, on n’est pas content. En effet, il joue autant que Bliss dans cette histoire cachée. Sa carrière peut être mise à mal par cet amour interdit. Je trouve que lorsqu’on referme le livre, on ne connait pas assez Garrick. Seule petite surprise, l’épilogue. Et c’est justement en le lisant qu’on se dit : « Zut, j’aurais bien aimé en avoir plus ! ».

J’appréhende un peu le deuxième tome qui relate l’histoire de Cade. Ce personnage n’a pas fait des étincelles dans mon esprit. Mais je ne m’avance pas trop et je préfère découvrir ce que Cora nous réserve. Par contre, je me réjouis de découvrir Kelsey. Cette fille est explosive et j’espère que le troisième tome sera à son image. A vous de juger sa personnalité avec ce petit extrait.

― Tu es sérieuse ? s’est-elle exclamée en retrouvant la parole. C’est à cause de Jésus ? Tu te réserves pour lui ?
Le sexe semblait une évidence pour Kelsey. Elle avait la plastique d’une Barbie et le taux d’hormones équivalent à celui d’un adolescent en pleine puberté.
― Non, Kelsey, lui ai-je dit, c’est un peu compliqué de se réserver pour quelqu’un qui est mort depuis deux mille ans.
Elle a aussitôt enlevé sa chemise et l’a jetée sur le sol. J’ai dû avoir l’air effaré parce qu’elle a éclaté de rire.
― Relax, princesse Pureté ! Je me change.
Plantée devant mon armoire, elle s’est mise à fouiller dans mes vêtements.
― Tu te changes, pour quoi ?
― Parce que, ma chère Bliss, nous sortons. Si ta fleur est aussi intacte que tu le prétends, il est grand temps de lui trouver un jardinier.

3_plumes

Publicités

10 réflexions sur “Losing it #1: Ce si joli trouble – Cora Carmack

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s