Stage Dive #2: Play – Kylie Scott

102290938

Coup de cœur

« La vie est une chanson, Anne. A nous de jouer ! » – Mal Ericson

résumé5
Anne a des problèmes d’argent. De gros problèmes. De son côté, Mal, le batteur des Stage Dive, aurait bien besoin d’une petite amie exemplaire pour redorer son image. Lorsqu’il propose à Anne de la payer pour jouer ce rôle, ils pensent avoir trouvé le parfait arrangement. Si seulement l’attraction entre eux n’était pas si forte…

avis
Haaaaa, Mal Ericson *yeux rêveurs* *petits arcs-en-ciel clignotants*. S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer ! Enfin… il n’existe pas vraiment, mais vous me comprenez.
Malcolm Ericson. Le sensible et non moins torturé Mal. Le batteur des Stage Dive. Deuxième musicien de la série du même nom, après la première histoire qui relatait le mariage précipité d’Evie et David à Vegas (Rock, Stage Dive #1).

Garçon passionné et énergique, Mal met tout son cœur dans ce qu’il entreprend. Il vit pour et par la musique. Il est aussi hilarant comme pas permis. Sincèrement, j’ai rarement autant ri en lisant un livre !

Et pourtant. Pourtant, tout n’est pas rose dans la petite vie de notre rock star blonde. Cela étant une raison pour laquelle il a besoin de se trouver une petite amie stable, une vraie, de celle avec qui on habite, qu’on présente à ses proches et qu’on emmène dans les loges de ses concerts.

― Hé, détends-toi. On ne va pas coucher ensemble, mais dormir ensemble. Sinon, tout le projet tomberait à l’eau. Ce qu’il me faut, c’est une copine stable et honnête. Si on commence à baiser, tu seras là : « Oh, Mal, jamais je n’aurais cru connaître un jour une telle extase. Je ne peux plus vivre sans toi ! Baise-moi, Mal, je t’en supliiiie ! »
Ses genoux se dérobèrent et il s’étala de tout son long sur le sol. Sa performance était impressionnante. Ce mec était doué pour le théâtre.

Mais, me direz-vous, qui est la chanceuse? Sur qui a-t-il jeté son dévolu ?

Une rencontre fortuite permettra à nos deux héros de faire connaissance. Lorsque notre jolie rousse Anne se retrouve sans meuble dans son appartement et ensuite, en quelques minutes, invitée à une soirée chez David et Evie (amie de sa voisine, Lauren), elle ne pense même pas à la possibilité de tomber sur le garçon qui hante les murs de sa chambre depuis son adolescence. Encore moins quand Anne est dehors, sur le balcon, au téléphone avec son meilleur ami Reece (et coup de cœur depuis deux longues années). C’est pourtant là que Mal sort de l’ombre pour le meilleur et pour… le meilleur.

Leur histoire est belle comme tout. Un peu courte tout de même, ça passe beaucoup trop vite et on ne serait pas contre quelques émotions et passages davantage développés (vraiment pour lui trouver un tout petit défaut). Le roman est toutefois, selon moi, un cran au-dessus du premier tome grâce surtout à l’humour de Mal (qui me faisait déjà de l’œil dans Rock, d’ailleurs et qui ne m’a vraiment pas déçue). On se demande pendant une bonne partie de notre lecture ce qui peut torturer notre pauvre ami ainsi. Et puis quand on sait, on a juste envie de le prendre dans nos bras et de le rassurer. Mais heureusement, Anne est là pour le soutenir. Malgré ses démons à elle qui la poursuive également. Anne est toujours là pour soutenir les autres et en oublie même parfois de penser à elle. Je dirais que ces deux-là se sont bien trouvés.

Dans ce roman, nous faisons aussi connaissance avec la demoiselle du dernier tome, la sœur d’Anne, Lizzie qui, à l’heure qu’il est, est déjà tombée sous le charme de notre bassiste réservé, Ben.
Il nous reste du temps pour attendre les deux derniers tomes de la série qui devraient sortir fin d’année chez nous. Il me tarde de savoir ce que Jimmy réserve à Léna. J’ai lu que leur histoire serait plus sombre que les deux premières (en même temps, vu le gaillard, on ne s’attend pas vraiment à des licornes et des poneys tout rose…).

En conclusion, si vous avez aimé le premier tome, il est plus que fort probable que vous allez adorer celui-ci. On retrouve l’univers musical du premier tome ainsi que des personnages toujours très attachants et aux personnalités très fortes. Si vous n’avez pas encore craqué pour la série Stage Dive, n’hésitez pas. C’est une lecture plaisante bien qu’un peu trop rapide à mon goût.

Sur ce, bonne lecture. Lisez-bien et surtout, faites-le avec plaisir !

Petite scène préférée, juste pour le plaisir. Rien qu’en la retranscrivant, j’ai recommencé à rire.

― Quel bordel. On ferait mieux de nettoyer.
― Désolé, ma puce. Je veux bien ramasser mon linge sale, mais je suis une rock star. Les rock stars ne passent pas la serpillère. Ce ne se fait pas, c’est tout.
― Tu m’as aidée à foutre de l’eau partout, alors tu vas m’aider à nettoyer. Je pose des limites, Mal.
― Tu ne comprends pas. (Il ferma les yeux. Son visage était crispé par un désespoir feint). Ce sont les mains d’un artiste que tu vois là. Est-ce que tu imagines Bonham en train de passer la serpillère ?
― Qui ça ?
― John Bonham.
― Ah. Eh bien… si John Bonham mettait de l’eau partout, oui, j’imagine qu’il passerait la serpillère.
― Bon, il se trouve qu’il est mort.
Je penchai la tête sur le côté.
― Euh… On parle de qui, en fait ?
― Tu ne sais pas qu’il est John Bonham ? s’offusqua Mal d’une voix aiguë.
― Chuuut. Tes parents vont nous entendre.
― Oups. Mais tu me faisais marcher, ma puce ? Tu sais qui est John Bonham quand même ?
― Désolée…
― Putain, soupira-t-il en secouant la tête d’un air triste. Je ne suis pas sûr de pouvoir fourrer ma bite dans une femme qui n’a jamais entendu parler de John Bonham.
― « Fourrer ta bite » ? répétai-je en levant les sourcils très haut. Tu viens vraiment de dire ça ?
― Faire l’amour. Je voulais dire faire l’amour… bien sûr. Je ne me permettrais jamais de « fourrer ma bite » dans ton corps magnifique. Je lui ferais l’amour passionnément, follement pendant des jours, non, des semaines entières. Ce  serait si beau, ma puce. Il y aurait des petits anges, des oiseaux qui, tu sais… seraient là, à nous regarder. Les petits vicieux.
― Tu dis vraiment beaucoup de conneries.

5_plumes

Publicités

8 réflexions sur “Stage Dive #2: Play – Kylie Scott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s